Les plantes aromatiques médicinales

Les plantes aromatiques médicinales (PAM)

Les milieux ouverts méditerranéens sont reconnus pour leur remarquable biodiversité. On y trouve notamment de nombreuses espèces de Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM : visiter notre boutique en ligne).

Les PAM produisent naturellement des huiles essentielles. Celles-ci ont de multiples rôles pour la plante : résister aux contraintes environnementales, se défendre contre les parasites et les herbivores ou encore attirer les pollinisateurs. Les plantes aromatiques se sont adaptées à des conditions de vie difficiles et leurs huiles essentielles sont un atout majeur pour leur survie.

Les huiles essentielles sont sécrétées et contenus dans des structures appelées trichomes. Ces derniers ressemblent à de petites bulles présentes au niveau des feuilles et des fleurs de la plante.

Une particularité surprenante existe chez certaines espèces : il peut y avoir à l’état naturel des variations qualitatives au niveau de l’huile essentielle d’une plante à l’autre. C’est le cas du thym, chez qui co-existe différentes races chimiques, aussi appelées chémotypes. Les chémotypes de thym sont présents naturellement dans les garrigues du sud de la France. Ils permettent au thym de s’adapter à différentes conditions environnementales.

Les chémotypes de thym se répartissent en 2 groupes : les phénoliques et les non phénoliques :

  • les chémotypes phénoliques poussent généralement dans les milieux chauds et secs, sur des sols calcaires superficiels,
  • les chémotypes non phénoliques se rencontrent plutôt dans des milieux plus frais et plus humides, sur des sols marneux plus profonds.

Une publication récente du CEFE-CNRS a démontré que la répartition des différents chémotypes de thym évoluait en réponse au changement climatique observé depuis plusieurs décennies. Le thym peut donc être considéré comme un indicateur biologique du changement climatique.